Retour sur un salon d’exception

Il est assez rare que l’on ne rentre pas satisfait d’un salon. Si les ventes ne sont pas toujours au rendez-vous, il en reste toujours le souvenir d’une ou de plusieurs rencontres.

Ă€ Soissons, j’ai rencontrĂ© les classes de 6ème et 5ème de trois collèges : Lamartine, GĂ©rard Philippe et Saint-Paul dans trois quartiers très diffĂ©rents avec des publics tout aussi diffĂ©rents. Chacune de ces rencontres principalement ciblĂ©e autour de Momo et de Sacha Ă  Macha, a Ă©tĂ© prĂ©parĂ©e avec soin, que ce soit au niveau des questions ou des travaux en amont.

Puis, j’ai pu assister au spectacle “Lettre Ă  un soldat d’Allah, d’après le texte de Karim Akouche, magnifiquement interprĂ©tĂ© par Raouf.

J’ai eu la chance insigne de passer du temps avec Karim pendant le salon et de pouvoir prolonger cette conversation passionnĂ©e et passionnante.

j’ai Ă©galement eu l’immense honneur d’avoir pour autre voisin de dĂ©dicaces, l’illustre Bertrand Vergely qui, durant des deux jours, m’a communiquĂ© son “Sens de la vie!”

Et enfin, j’ai eu la joie de faire la connaissance d’Antoine et Isabelle Chereau dont je n’avais encore jamais croisĂ© le chemin. VoilĂ  qui est fait et j’en suis enchantĂ©e !

La rentrĂ©e… DĂ©ja !

L’Ă©tĂ© se termine tout doucement et la rentrĂ©e se profile.

Les demandes de rencontres affluent.

Cette annĂ©e, j’aurai moins de crĂ©neaux disponibles du fait d’une rĂ©sidence d’Ă©crivain Ă©talĂ©e sur toute la pĂ©riode scolaire.

Donc, si le cœur vous en dit de me faire rencontrer vos élèves autour de mon nouveau roman Tranquille comme Baptiste (Syros) et des autres, il va falloir vous décider assez rapidement.

Une sacrée leçon de vie !

Une rencontre exceptionnelle avec une classe exceptionnelle d’enfants “grains de sable”

Collège Simone Veil à Châteaurenard
Classe de 6eme
La Prof : Anne V.
La classe : 4 AVS, et 19 enfants avec chacun un ou plusieurs grain de sable, si nombreux qu'à eux tous ils pourraient en construire un château, me disent-ils.

Ils me recensent leurs grains de sable ; dyspraxie, dysorthographie, dyslexie, dyscalculie, dysgraphie, multidys, prĂ©cocitĂ©, hĂ©miplĂ©gie…
ils m’ont Ă©crit une pièce en un acte.
Extraits :

“Le grain de sable qui est le plus frĂ©quent dans la classe c’est celui de la dyslexie. Dans la classe on est nombreux Ă  l’avoir celui-lĂ  et il nous complique bien la vie.
Moi, en plus d’avoir une dyslexie j’ai un cocktail de grains de sable qui s’appellent dysorthographie, dysgraphie.

J’ai du mal Ă  me repĂ©rer dans l’espace et j’Ă©cris comme un chat, tout petit, et je n’arrive pas Ă  me relire…”
Une rencontre avec des enfants qui me donnent Ă  moi, l’adulte, une sacrĂ©e leçon de vie. 

Un dĂ©placement mouvementĂ©…

Panne Ă©lectrique Ă  Montparnasse au dĂ©part, pluies torrentielles, retard du TER au retour, TGV attrapĂ© au vol dans un improbable sprint…

Mais au milieu de tout ça, de superbes rencontres avec les CM2, les 6ème et les 3ème du Collège Saint-Jean Bosco de Gabarret.

Un grand merci aux enseignantes, Laurence, Hélène, et Patricia pour la chaleur et la qualité de leur accueil.

Un grand merci Ă©galement aux Ă©lèves pour leur enthousiasme, leur curiositĂ©, leur bonne humeur…

Ce fut un vrai bonheur !

Deux auteurs, quatre livres, un spectacle

Petit rappel…

Rachel Hausfater et moi-même serions ravies de vous proposer notre mini-spectacle qui commence à être bien rôdé et qui, chaque fois, remporte le plus vif des succès.

Organisateurs de salons, bibliothécaires, pensez-y !

Il est de notoriété public que Rachel Hausfater et moi-même sommes les meilleures amies du monde.

Entre nous, c’est l’histoire d’une rencontre, d’une amitiĂ© profonde, d’une complicitĂ©, et d’une collaboration littĂ©raire…

Fortes de cela, nous avons eu envie de partager avec vous, nos lecteurs, cette formidable aventure sous forme d’un spectacle que nous nous ferons un plaisir de vous prĂ©senter…