Chaud au coeur !

Il m’est toujours pĂ©nible d’annuler un dĂ©placement pour un salon ou des rencontres avec des Ă©lèves. En 20 ans, cela ne m’est arrivĂ© que très rarement. Mais Ă  l’impossible nul n’est tenu et, pour le moment, aucun  dĂ©placement en train n’est envisageable.

Je remercie donc vivement les Ă©lèves du Collège Saint-Joseph de Cherbourg qui devaient m’accueillir demain.

Leurs messages me sont allĂ©s droit au coeur et je les embrasse tous très fort. J’ai hâte de venir Ă  leur rencontre très bientĂ´t.

 

Convalescence et prĂ©paration de la cĂ©rĂ©monie de remise de ma LĂ©gion d’Honneur.

Entre mon dernier post qui date du 28 aoĂ»t et aujourd’hui, j’ai hĂ©ritĂ© d’un nouveau genou. J’ai donc Ă©tĂ© contrainte de rĂ©duire grand nombre de mes activitĂ©s, Ă©criture, dĂ©placements, rencontres, etc.

Mais maintenant que je reprends du poil de la bĂŞte et que les choses rentrent peu Ă  peu dans l’ordre, je suis ravie de pouvoir renouer avec le monde, avec la vie, avec l’Ă©criture !

Au niveau de mon actu : Tranquille comme Baptiste (Syros) est sorti et j’attends vos retours avec grande impatience.

Très occupĂ©e aussi Ă  organiser la cĂ©rĂ©monie de ma remise de LĂ©gion d’Honneur ce qui n’est pas simple du tout.

Dans un premier temps, il m’a fallu trouver un parrain ou une marraine, une personne qui a elle-mĂŞme dĂ©jĂ  Ă©tĂ© dĂ©corĂ©e de cet insigne Honneur. Comme dans la vie de tous les jours, on ne croise que très peu ce genre de personnalitĂ©s, la mission s’est rĂ©vĂ©lĂ©e assez ardue. Mais c’est chose faite et je vous rĂ©vĂ©lerai le nom de mon parrain dès qu’il sera validĂ© par les instances compĂ©tentes.

Ensuite, il faut trouver un lieu où organiser la cérémonie.

Mon rĂŞve, dans l’absolu, aurait Ă©tĂ© d’organiser celle-ci au MusĂ©e de L’histoire de l’immigration, lieu hautement symbolique en ce qui me concerne. Mais les rĂŞves ont un prix et celui-ci n’est pas Ă  la hauteur de ma bourse, hĂ©las.

Ensuite, il faut prĂ©parer un discours… J’y travaille. Je pense que je serai morte de trac, d’Ă©motion, de tout mais il va falloir en passer par lĂ .

Je ne manquerai pas de vous tenir informés de la suite des événements.

 

 

 

La LĂ©gion d’Honneur !

16 juillet 22h30 : Alors que valises bouclĂ©es, je m’apprĂŞtais Ă  partir en vacances le lendemain matin, un sms tombe m’annonçant l’incroyable nouvelle : FĂ©licitations pour ta LĂ©gion d’Honneur !

IncrĂ©dulitĂ©, Ă©motion, fiertĂ©, joie, la palette des sentiments qui se sont mis Ă  dĂ©filer est si large qu’il m’a fallu plusieurs jours pour prendre la mesure de l’Honneur qui m’est rendu et pouvoir apprĂ©hender ce que cela signifie pour moi.

Cette mĂ©daille c’est d’abord Ă  mes parents qu’elle revient, petits juifs polonais, tailleur, couturière, arrivĂ©s dans les annĂ©es 30 et qui auront connu l’horreur de la guerre et la perte de certains des leurs. Ils n’en repartiront pas moins de l’avant, Ă©levant leurs enfants dans l’amour de cette France qui les avait pourtant si cruellement rejetĂ©s.

C’est aussi Ă  mes grands-parents, maternels et paternels, dont aucun ne parlait le français qu’elle revient.

Et enfin, c’est aussi et surtout aux millions d’âmes, sans nom et sans sĂ©pulture, dont je me suis donnĂ© pour mission de perpĂ©tuer la mĂ©moire par le biais de ma plume, de mes histoires, de mes rencontres…

Une telle reconnaissance me touche au-delà de tout ce que je pouvais espérer en devenant auteur de littérature pour la jeunesse.

Merci !

 

 

Vacances… Vraiment ?

Cette année scolaire 2017-2018 fut un bon cru.

Peu de déconvenues et beaucoup de magnifiques rencontres et de merveilleux moments, ainsi que quelques salons des plus sympathiques.

Finis, pour quelque temps, les dĂ©placements, les trains, les avions, les cars, les hĂ´tels, les grèves…

Les profs et les enfants sont en vacances… ou presque.

Mais les auteurs, que font-ils de leur été ?

Pour les autres, je ne sais pas trop, mais moi, j’entre en Ă©criture pour de longs mois… Jusqu’en dĂ©cembre, en fait. MĂŞme si, cette annĂ©e, de nombreux projets sont susceptibles de dĂ©marrer dès la rentrĂ©e, ce n’est qu’en 2019 que je reprendrai pour la 21ème annĂ©e consĂ©cutive mon bâton de pèlerin.

D’ici lĂ , j’aurai beaucoup beaucoup, Ă©crit: seule ou magnifiquement accompagnĂ©e : Pascal, Nancy, Matthieu et… Je ne vous en dis pas plus pour le moment.

Je vais donc mettre mon site en pause estivale et vous souhaite à tous le plus merveilleux des étés à lire, lire et lire encore.

 

 

 

Une sacrée leçon de vie !

Une rencontre exceptionnelle avec une classe exceptionnelle d’enfants “grains de sable”

Collège Simone Veil à Châteaurenard
Classe de 6eme
La Prof : Anne V.
La classe : 4 AVS, et 19 enfants avec chacun un ou plusieurs grain de sable, si nombreux qu'à eux tous ils pourraient en construire un château, me disent-ils.

Ils me recensent leurs grains de sable ; dyspraxie, dysorthographie, dyslexie, dyscalculie, dysgraphie, multidys, prĂ©cocitĂ©, hĂ©miplĂ©gie…
ils m’ont Ă©crit une pièce en un acte.
Extraits :

“Le grain de sable qui est le plus frĂ©quent dans la classe c’est celui de la dyslexie. Dans la classe on est nombreux Ă  l’avoir celui-lĂ  et il nous complique bien la vie.
Moi, en plus d’avoir une dyslexie j’ai un cocktail de grains de sable qui s’appellent dysorthographie, dysgraphie.

J’ai du mal Ă  me repĂ©rer dans l’espace et j’Ă©cris comme un chat, tout petit, et je n’arrive pas Ă  me relire…”
Une rencontre avec des enfants qui me donnent Ă  moi, l’adulte, une sacrĂ©e leçon de vie. 

une nouvelle page…

Une page se ferme, une autre s’ouvre…

Que cette annĂ©e 2018 soit source pour vous, chers lecteurs, de joies, de bonheurs et d’une infinitĂ© de plaisirs de lectures…

Ă€ partir de la mi-janvier, je repartirai sur les routes de France, de Navarre, de Suisse et d’ailleurs, Ă  votre rencontre, pour Ă©changer, partager, s’Ă©mouvoir ensemble.

Je vous dis Ă  très bientĂ´t…

Et pour bien commencer l’annĂ©e, que diriez vous d’une bonne dose d’humour et d’aventures…

Un dĂ©placement mouvementĂ©…

Panne Ă©lectrique Ă  Montparnasse au dĂ©part, pluies torrentielles, retard du TER au retour, TGV attrapĂ© au vol dans un improbable sprint…

Mais au milieu de tout ça, de superbes rencontres avec les CM2, les 6ème et les 3ème du Collège Saint-Jean Bosco de Gabarret.

Un grand merci aux enseignantes, Laurence, Hélène, et Patricia pour la chaleur et la qualité de leur accueil.

Un grand merci Ă©galement aux Ă©lèves pour leur enthousiasme, leur curiositĂ©, leur bonne humeur…

Ce fut un vrai bonheur !