• Site en reconstruction !

    Je suis en train de restructurer mon site. Du moins, j’essaie. mais comme je ne suis pas très douĂ©e, cela me prend un  peu de temps. Donc, si vous vous y baladez, vous risquez de voir des trucs bizarres pendant quelques temps. Patience et indulgence !

     

  • Un petit bug…

    J’ai eu un bug dans la rubrique “M’Ă©crire” durant une quinzaine de jours.

    C’est maintenant rĂ©parĂ©. Si vous m’avez Ă©crit et n’avez pas reçu de rĂ©ponse, n’hĂ©sitez pas Ă  me renvoyer votre message.

  • Une e-rencontre, ça vous dit ?

    Confinement, isolement, Ă©loignement…

    Terrorisme, islamisme, obscurantisme…

    Tels sont les maîtres-mots de notre quotidien.

    Quant Ă  vous, mes chers lecteurs et lectrices, vous me manquez !

    Comme je ne peux plus venir Ă  votre rencontre, si vous veniez Ă  la mienne ?

    Une rencontre virtuelle c’est mieux que pas de rencontres du tout non ? D’autant que pour 2021, je vous promets de belles nouveautĂ©s qui vous surprendront.

    Aux enseignants que cela intĂ©resse voici le mode d’emploi et les conditions.

    N’hĂ©sitez pas Ă  me contacter pour plus de dĂ©tails.

  • Patience, patience…

    L’Ă©tĂ© est studieux et très productif.

    Cinq nouveaux projets verront le jour en 2021.

    Un nouvel opus, le tome 3, de Lilou, ma vie comme sur des roulettes, sortira chez Auzou.

    Un roman co-écrit avec Matthieu Radenac, sera publié aux Éditions Gulf Stream

    Un roman en deux tomes, co-écrit avec Nancy Guilbert, sera publié aux Éditions Gulf Stream

    Un autre roman, co-écrit avec moi-même sortira chez un éditeur cher à mon cœur avec lequel je travaille pour la première fois.

  • DĂ©but de la fin du confinement

    Si j’ai Ă©tĂ© bien silencieuse durant ces quelques longues semaines de confinement c’est tout simplement parce que je n’Ă©tais pas en mesure de vous donner des nouvelles fraĂ®ches. Pas de nouvelle sortie de roman, pas de salon, pas de rencontres… Pour nous les auteurs et les autrices, comme pour beaucoup, tout s’est brutalement arrĂŞtĂ© arrĂŞte le 15 mars.

    Pour un auteur, on pourrait penser que le confinement aura Ă©tĂ© propice Ă  des longues journĂ©es d’Ă©criture paisibles… N’est-ce pas d’ailleurs ce Ă  quoi je suis habituĂ©e six mois par an ? Mais cela n’a pas Ă©tĂ© le cas. Hormis un roman Ă  terminer avec Nancy Guilbert, je ne peux me targuer d’aucun nouveau projet, comme si cette ambiance anxiogène avait coupĂ© court Ă  toute rĂ©alisation fictionnelle.

    De plus, l’incertitude de l’avenir n’a pas aidĂ© Ă  donner l’envie de participer Ă  une surabondance de propositions dont seuls quelques happy fews bĂ©nĂ©ficieront.

    Mais cette pause n’en fut pas moins bĂ©nĂ©fique et les projets fourmillent dĂ©sormais suffisamment pour me pousser Ă  les mener Ă  bien. Encore faut-il qu’ils trouvent grâce auprès ds Ă©diteurs… Et ce n’est jamais gagnĂ©.

    En attendant, Ă  vous qui passez de temps en temps par mon site, je vous souhaite un très bel Ă©tĂ© riche en lectures…

    Si je puis vous donner quelques conseils en la matière, soyez curieux et ne vous laissez pas aller Ă  la facilitĂ© qui consiste Ă  vous prĂ©cipiter sur les blockbuster littĂ©raires dont on vous rabâche les oreilles. Non, allez chercher la multitude de pĂ©pites qui, pour des raisons inexplicables, n’ont pas la faveur de nos mĂ©dias. C’est peut-ĂŞtre en cela qu’elles mĂ©ritent toute votre attention.

    Bel Ă©tĂ©, belles lectures…
  • Une annĂ©e qui commence…

    Quand une nouvelle annĂ©e commence on se la souhaite heureuse avant tout, prospère et porteuse de promesses… Alors c’est ce que je vous souhaite Ă  vous aussi amis et amies lecteurs et lectrices, enseignants et enseignantes, bibliothĂ©caires, libraires… Une annĂ©e riche en promesses…

    Dès le 08 janvier, je suis censĂ©e reprendre mon bâton de pèlerine pour venir Ă  votre rencontre. En espĂ©rant que Mercure, Dieu des voyages et par extension des transports sera de mon cĂ´tĂ© et me permettra de prendre les nombreux trains qui devraient me mener jusqu’Ă  vous. Mais pour l’heure rien n’est rien n’est moins sĂ»r.

    Côté publications, dès le mois de janvier sortira le deuxième tome de Lilou, ma vie comme sur des roulettes, chez Auzou.

    CĂ´tĂ© salons, en janvier, il y aura Meaux et Domont et une sĂ©ance de dĂ©dicaces Ă  la Librairie Le MĂ©andre, Ă  Meudon…

    A très vite pour de nouvelles aventures !

  • Mon 23ème Salon de Montreuil

    Pour la 23ème année consécutive, je signerai mes ouvrages à Montreuil, sans tambour ni trompette.

    Mais si le coeur vous en dit, je serai ravie de vous y accueillir, de vous rencontrer, de faire votre connaissance, de papoter et rire avec vous :

    Samedi 30 novembre, de 16 Ă  18h, chez Auzou (D30) avec Le magnifique Pascal Brissy

    Dimanche 01 décembre, de 14h à 16h, chez Magnard (E8) en compagnie de Nancy Guilbert

    Lundi 02 décembre, de 12h30 à 14h, chez Syros (E16)

    Pour le programme complet c’est par ici : https://slpjplus.fr/salon/repertoire-dedicace-2019/

  • Retour sur un salon d’exception

    Il est assez rare que l’on ne rentre pas satisfait d’un salon. Si les ventes ne sont pas toujours au rendez-vous, il en reste toujours le souvenir d’une ou de plusieurs rencontres.

    Ă€ Soissons, j’ai rencontrĂ© les classes de 6ème et 5ème de trois collèges : Lamartine, GĂ©rard Philippe et Saint-Paul dans trois quartiers très diffĂ©rents avec des publics tout aussi diffĂ©rents. Chacune de ces rencontres principalement ciblĂ©e autour de Momo et de Sacha Ă  Macha, a Ă©tĂ© prĂ©parĂ©e avec soin, que ce soit au niveau des questions ou des travaux en amont.

    Puis, j’ai pu assister au spectacle “Lettre Ă  un soldat d’Allah, d’après le texte de Karim Akouche, magnifiquement interprĂ©tĂ© par Raouf.

    J’ai eu la chance insigne de passer du temps avec Karim pendant le salon et de pouvoir prolonger cette conversation passionnĂ©e et passionnante.

    j’ai Ă©galement eu l’immense honneur d’avoir pour autre voisin de dĂ©dicaces, l’illustre Bertrand Vergely qui, durant des deux jours, m’a communiquĂ© son “Sens de la vie!”

    Et enfin, j’ai eu la joie de faire la connaissance d’Antoine et Isabelle Chereau dont je n’avais encore jamais croisĂ© le chemin. VoilĂ  qui est fait et j’en suis enchantĂ©e !