DĂ©but de la fin du confinement

Si j’ai Ă©tĂ© bien silencieuse durant ces quelques longues semaines de confinement c’est tout simplement parce que je n’Ă©tais pas en mesure de vous donner des nouvelles fraĂ®ches. Pas de nouvelle sortie de roman, pas de salon, pas de rencontres… Pour nous les auteurs et les autrices, comme pour beaucoup, tout s’est brutalement arrĂŞtĂ© arrĂŞte le 15 mars.

Pour un auteur, on pourrait penser que le confinement aura Ă©tĂ© propice Ă  des longues journĂ©es d’Ă©criture paisibles… N’est-ce pas d’ailleurs ce Ă  quoi je suis habituĂ©e six mois par an ? Mais cela n’a pas Ă©tĂ© le cas. Hormis un roman Ă  terminer avec Nancy Guilbert, je ne peux me targuer d’aucun nouveau projet, comme si cette ambiance anxiogène avait coupĂ© court Ă  toute rĂ©alisation fictionnelle.

De plus, l’incertitude de l’avenir n’a pas aidĂ© Ă  donner l’envie de participer Ă  une surabondance de propositions dont seuls quelques happy fews bĂ©nĂ©ficieront.

Mais cette pause n’en fut pas moins bĂ©nĂ©fique et les projets fourmillent dĂ©sormais suffisamment pour me pousser Ă  les mener Ă  bien. Encore faut-il qu’ils trouvent grâce auprès ds Ă©diteurs… Et ce n’est jamais gagnĂ©.

En attendant, Ă  vous qui passez de temps en temps par mon site, je vous souhaite un très bel Ă©tĂ© riche en lectures…

Si je puis vous donner quelques conseils en la matière, soyez curieux et ne vous laissez pas aller Ă  la facilitĂ© qui consiste Ă  vous prĂ©cipiter sur les blockbuster littĂ©raires dont on vous rabâche les oreilles. Non, allez chercher la multitude de pĂ©pites qui, pour des raisons inexplicables, n’ont pas la faveur de nos mĂ©dias. C’est peut-ĂŞtre en cela qu’elles mĂ©ritent toute votre attention.

Bel Ă©tĂ©, belles lectures…