Une fin d’annĂ©e sur les rotules

Chaleur, fatigue, pĂ©pin de santĂ©, la fin de l’annĂ©e arrive Ă  point nommĂ©.

Une petite semaine de repos forcé, un dernier salon, un festival et puis ce sera les vacances, enfin !

Mais d’ores et dĂ©jĂ  je tiens Ă  remercier tous ceux qui, enseignants, bibliothĂ©caires, documentalistes, organisateurs de salons, libraires, Ă©lèves, bĂ©nĂ©voles, auront participĂ© Ă  faire de cette annĂ©e scolaire 2016-2017, une formidable aventure.

On se retrouvera dès la rentrée pour de nouvelles aventures, de nouveaux livres, de nouvelles rencontres.

Je vous souhaite à tous un bel été

 

Un roman d’aventures (ou presque)

Présentation officielle, ce matin, au Café des Editeurs, de mon roman de la rentrée chez Syros.

Il ne paraĂ®tra que le 07/09/2017, mais voilĂ  dĂ©jĂ  de quoi vous mettre l’eau Ă  la bouche :

« Un Ă©crivain dĂ©butant tente d’Ă©crire coĂ»te que coĂ»te un roman d’aventures. »

« Novateur, dĂ©complexĂ©, imaginatif et bourrĂ© d’humour ! »

Une histoire Ă  mourir de rire, oĂą YaĂ«l Hassan s’autorise toutes les audaces formelles, oĂą le personnage de l’apprenti-Ă©crivain ne cesse d’interrompre son rĂ©cit pour nous livrer ses doutes et ses Ă©tats d’âme.

Un livre qui nous fait toucher du doigt les ficelles du processus créatif : notre auteur saura se sortir des situations romanesques les plus inextricables !

Un vrai cours d’Ă©criture autour du genre du roman d’aventures.

 

 

 

 

Le Tatou violet (ma couleur) pour Perdus de vue

Et voici un 4ème prix pour Perdus de vue,  décerné par Tatoulu.

Heureuses, Rachel Hausfater et moi, que cet opus, Ă©crit Ă  deux, dans la joie et la bonne humeur ait trouvĂ© grâce aux yeux de nos jeunes lecteurs, et ce uniquement par le bouche Ă  oreille. Car, en dehors de quelques très beaux papiers de la part de blogueuses, aucun mĂ©dia spĂ©cialisĂ© ne se sera fendu du moindre entrefilet, ce Ă  quoi, l’une et l’autre sommes habituĂ©es. Alors un grand merci aux lecteurs, lectrices, libraires, documentalistes, bibliothĂ©caires et professeurs qui apprĂ©cient cette production qui est la nĂ´tre depuis 20 ans, ensemble ou sĂ©parĂ©ment et qui nous donnent envie de poursuivre cette route d’amitiĂ©, d’Ă©criture et de complicitĂ©.

Et un très grand merci aux blogueurs et blogueuses, nombreux, qui nous suivent et nous supportent avec tant d’enthousiasme.

 

Un salon qui se termine et une semaine chargĂ©e qui s’annonce…

Pause fraĂ®cheur bien mĂ©ritĂ©e après une intense journĂ©e de signatures Ă  Croq’Lecture en compagnie de Manon Fargetton,, Sylvie Allouche, Jean-Christophe Tixier, Carina Rozenfeld et Samantha Bailly.

Très belles rencontres avec une classe de 3ème et une classe de 6ème au collège de Magny, et les élèves du club écriture du collège de Marines.

Mardi, je serai Ă  Torcy.

Jeudi départ pour Castres avec Rachel Hausfater pour la remise du Prix Goya décerné à Perdus de vue.

 

 

Nice, c’est fini…

Un super festival du Livre !

Des rencontres, des retrouvailles.

Merci à Pascal, au Collège Port-Lympia, pour son accueil.

Merci à Déborah Benisri, la prof de lettres du Collège Mistral, pour le travail effectué avec ses élèves.

Merci à la ville de Nice et aux Niçois de nous avoir si bien reçus.

 

   

Billet de très mauvaise humeur

Pour me prĂ©server des mauvaises surprise d’ordre purement matĂ©riel, j’ai pris le soin de crĂ©er une rubrique Rencontres Mode d’emploi oĂą j’explique de la manière la plus claire possible ce que sont mes conditions d’interventions dans les collèges. Tout y est dit et dĂ©taillĂ© et les Ă©tablissements scolaires qui dĂ©sirent m’inviter sont donc parfaitement au courant. NĂ©anmoins, Ă  chaque demande, je  re-prĂ©cise les choses (Je n’ai pas de n° d’Agessa)  et demande Ă  la doc’ de bien vĂ©rifier auprès de son intendance et sa direction qu’ils acceptent de rĂ©gler ma Note de droits d’auteur Ă©tablie selon le modèle de La charte des auteurs. Je demande Ă©galement la signature d’une convention avant ma venue. De ce fait, je pensais ĂŞtre parĂ©e contre toute mauvaise surprise…

Eh bien non ! Alors que j’avais pris toutes ces prĂ©cautions, que je m’Ă©tais levĂ©e Ă  l’aube, que j’avais pris 4 moyens de transport dans chaque sens, que j’avais assurĂ© ma prestation auprès d’un public de 3ème qui ne m’Ă©tait pas acquis au dĂ©part et dont le principal qui y avait assistĂ© m’avait fĂ©licitĂ©e, voilĂ  donc, que ce collège, Maurice Utrillo de Montmagny, refuse purement et simplement de me rĂ©gler ma facture. Et ce malgrĂ© la signature de la convention et de leur accord Ă©crit.

Je sais que je n’ai aucun recours mais cela me laisse un goĂ»t amer. La seule chose que je puisse faire est de mettre en garde mes amis auteurs qui seraient invitĂ©s par ce collège pour l’annĂ©e prochaine. Si une invitation Ă©manait du collège Maurice Utrillo de Montmagny…

Petit ajout Ă  mon post du 31 mai.

Finalement, grâce Ă  l’aide et l’intervention d’une association, le collège a acceptĂ© de payer la facture. Tout est donc bien qui finit bien.