Un salon qui se termine et une semaine chargĂ©e qui s’annonce…

Pause fraĂ®cheur bien mĂ©ritĂ©e après une intense journĂ©e de signatures Ă  Croq’Lecture en compagnie de Manon Fargetton,, Sylvie Allouche, Jean-Christophe Tixier, Carina Rozenfeld et Samantha Bailly.

Très belles rencontres avec une classe de 3ème et une classe de 6ème au collège de Magny, et les élèves du club écriture du collège de Marines.

Mardi, je serai Ă  Torcy.

Jeudi départ pour Castres avec Rachel Hausfater pour la remise du Prix Goya décerné à Perdus de vue.

 

 

Montreuil et moi

1355_SLPJ_SALON_AFF_40x60_Mise en page 1Cela sera mon 20ème Montreuil ! Vingt ans dĂ©jĂ  que j’y Ă©tais invitĂ©e pour la première fois l’annĂ©e de la sortie de mon premier roman : Un Grand-père tombĂ© du ciel, publiĂ© chez Casterman. Le salon se tenait Ă  cette Ă©poque sous chapiteau. Et pour moi, qui arrivais lĂ  « accidentellement, c’Ă©tait d’une telle Ă©motion ! Ă€ ce premier Montreuil, j’ignorais que 20 ans plus tard, j’y reviendrais encore, que j’aurais une cinquantaine de publications derrière moi dont certaines seraient vendues Ă  des dizaines de milliers d’exemplaires. Oui, j’aime Montreuil pour les gens que l’on y croise, pour les amis que l’on y revoit, pour les lecteurs qui vous tĂ©moignent de leur sympathie, pour les enfants qui s’y Ă©merveillent, pour les Ă©diteurs qui sont aux petits soins. Pour autant, je pense porter Ă  Montreuil un amour unilatĂ©ral… Mais ça, c’est une autre histoire !