Un salon qui se termine et une semaine chargĂ©e qui s’annonce…

Pause fraĂ®cheur bien mĂ©ritĂ©e après une intense journĂ©e de signatures Ă  Croq’Lecture en compagnie de Manon Fargetton,, Sylvie Allouche, Jean-Christophe Tixier, Carina Rozenfeld et Samantha Bailly.

Très belles rencontres avec une classe de 3ème et une classe de 6ème au collège de Magny, et les élèves du club écriture du collège de Marines.

Mardi, je serai Ă  Torcy.

Jeudi départ pour Castres avec Rachel Hausfater pour la remise du Prix Goya décerné à Perdus de vue.

 

 

Dernière rencontre de l’annĂ©e…

 

 

2016 ne restera pas dans ma mémoire comme le meilleur des crus.

. Mais 2017 s’annonce explosive! D’abord, pour ceux qui l’ignore encore, le 17 est mon chiffre porte-bonheur…

Effectivement, c’est un 17 dĂ©cembre que m’est arrivĂ©, il y a bientĂ´t 20 ans, le terrible accident qui allait changer ma vie.

Et c’est un 17 octobre, deux ans plus  tard que j’ai reçu le coup de fil m’annonçant que j’Ă©tais la laurĂ©ate du Prix de LittĂ©rature Jeunesse du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

C’est un 17 septembre qu’est sorti mon premier roman Un grand-père tombĂ© du ciel chez Casterman

Et tous mes bonheurs me sont arrivés un 17

Alors 2017, Ă  nous deux !